Antigone est l’avenir de la démocratie

J’ai lu récemment Les Pathologies de la démocratie de Cynthia Fleury, livre brillant dans lequel elle considère aux premiers chapitres que la Révolution française a été associée à tort à la Terreur. En ayant tué le Roi, le Peuple a transformé d’une pulsion positive de réforme en une pulsion mortifère de destruction ; il a fait de la Révolution une Terreur, alors qu’il s’agit de deux moments distincts, l’un ne préjugeant pas nécessairement de l’autre.

Cynthia Fleury use de métaphores à la fois psychanalytiques et médicales pour analyser les maux de la démocratie, ce qui permet d’user un champ et un angle neuf de réflexion. Poursuivons donc l’analyse du moment révolutionnaire sous ce prisme : lors de la Terreur, en tuant le roi, les révolutionnaires tuent le père. Tel Oedipe, le Peuple français assassine sur sa route vers l’affirmation de soi (la république en l’espèce pour le Peuple) celui qui lui a donné la vie, à savoir l’incarnation de Dieu sur terre, le roi. Mais s’il le fait, c’est contraint et forcé : le père a déçu. Au lieu d’accepter son pouvoir tel qu’il est – c’est-à-dire divin mais non terrestre – il a fui à Varennes, mais a manqué du talent qui lui aurait permis de le faire finement, justement et surtout efficacement. Rattrapé donc par son Peuple-enfant, le Roi-père a été, par défaut, et parce qu’aucune autre justification n’allait, mis à mort.

Qu’est-ce qu’on fait, quand on a tué le père ?

Voilà la question qui s’est posée pour la République française naissante, qui a basculé dans la Terreur. Terreur de sa propre puissance, terreur de son propre crime, terreur d’elle-même. Elle a tué le père, peut-elle vivre sans ? Que va-t-elle devenir sans lui ? Et après, quoi ?

Oedipe, après avoir assassiné son père, épouse sa mère. Le vice jusqu’au bout. Comment la république a-t-elle épousé sa mère ? Qui était-elle ? La République est devenue démocratique. Mais il y a une incohérence profonde, une perversion à la république démocratique ; il y a une perversion dans l’inceste. Concilier l’ordre de la république avec l’anarchie de la démocratie, c’est la tâche impossible que s’est donnée la République en épousant la Démocratie. Si Oedipe se crève les yeux, la France républicaine et démocratique se suicide. La France refuse de sacrifier la mère démocratique, comme elle a sacrifié le père divin, mais elle refuse de vivre aussi. Elle refuse de sacrifier la démocratie, comme elle a sacrifié le sacré – mais elle ne sait plus comment vivre.

D’où vient Antigone ?

Antigone est la fille d’Oedipe et de Jocaste, la reine-mère. Elle est l’enfant qui défie Créon, l’oncle qui lui refuse une sépulture pour son frère ; elle est aussi l’enfant qui guide son père aveugle.

Elle est à la fois dévouement et soin ; à la fois juste et inflexible ; à la fois courageuse et téméraire. Cynthia Fleury appelle à l’éthique du courage pour sauver la démocratie républicaine ; Antigone doit en être la figure de proue.

Est-ce à dire qu’Antigone doit prendre la place d’Oedipe ? Et quelle serait cette nouvelle politique, née du péché ? En tout état de cause, le mouvement révolutionnaire de 1789 ne pourra être véritablement abouti que lorsque Antigone aura cessé de prêter ses yeux à son vieux père pour mener son propre chemin éclairé, par delà l’acte de Résistance à Créon. Lorsque, libre de sa résistance à l’autorité, mais libre aussi de sa soumission au déterminisme, elle choisira de marcher avec Hémon vers la reconstruction.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :