Quel intérêt à/a la loi ?

Marseille. Marseille et son eau noire des jours fériés. Marseille et ses chichas cachées sur la plage. Marseille et ses calanques travaillées. Marseille et son asphalte pigmenté des rayons d’or. Je me faisais la réflexion, en admirant ce désordre harmonieux de la ville, que l’homme pouvait visiblement se passer d’écrire des lois – le soleilLire la suite « Quel intérêt à/a la loi ? »

Quel espoir tirons-nous de la religion ?

J’écoutais la messe ce matin, ses chants familiers, et son faste mélancolique. J’écoutais la messe, et je me rappelais des bancs de l’école, des framboises les jours de fête, et des parquets cirés, glissant les jours de pluie. J’écoutais la messe, et une fois n’est pas coutume, en me demandant pourquoi, j’y ai trouvé uneLire la suite « Quel espoir tirons-nous de la religion ? »

Philosophie appliquée 1.0

Avertissement au lecteur : je n’ai pas grand chose de plus à dire que les autres au sujet du Covid, j’estime que tout a été dit, mais je n’aime ni la page blanche ni l’absence. Aussi j’en reviens aux fondamentaux – encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots. Les mots/maux de la philosophie.Lire la suite « Philosophie appliquée 1.0 »

Pour un avenir tendre, post-Covid

Nous voilà tous confinés : obligation de face à face, ou de corps à corps. Heureux les athlètes, les sportifs, les cuisiniers, et les jardiniers, qui affrontent la déchéance du corps avec le courage de la lucidité. La maladie m’avait déjà rappelée à mon corps il y a trois ans ; le Covid-19 me rappelleLire la suite « Pour un avenir tendre, post-Covid »

Pour un avenir européen, post-Covid

Je n’ai pas su quoi écrire pendant un temps – apeurée par les airs de fin du monde, perturbée par les drames personnels qui se dénouent, angoissée des lendemains incertains. J’ai été assommée par le drame collectif qui se profilait, et par l’indolence collective qui y répondait ; puis je me suis trouvée moi-même indolente,Lire la suite « Pour un avenir européen, post-Covid »

Coronavirus, une introduction à la contingence

Un texte de Tiphaine Raffay En ce mois de mars, nos vies ralentissent petit à petit ; les projets se figent, les trajets s’arrêtent, les réunions s’annulent. Et partout cette présence lancinante et sourde de l’incertitude qui point à l’aube de chaque nouveau jour, et qui recouvre lentement d’ombre un futur hier pourtant si clair. CetteLire la suite « Coronavirus, une introduction à la contingence »

Le deuxième âge du paternalisme

  Je suis allée faire un tour dans les locaux d’un grand cabinet de conseil américain la semaine dernière. J’avais rendez-vous à 12h30 devant l’entrée – à 12h31, Caroline me dit de la rejoindre derrière les portiques électroniques. Elle me montre le café/resto du rez-de-chaussée, et m’emmène plutôt au sous-sol – où il n’y aLire la suite « Le deuxième âge du paternalisme »

Antigone est l’avenir de la démocratie

J’ai lu récemment Les Pathologies de la démocratie de Cynthia Fleury, livre brillant dans lequel elle considère aux premiers chapitres que la Révolution française a été associée à tort à la Terreur. En ayant tué le Roi, le Peuple a transformé d’une pulsion positive de réforme en une pulsion mortifère de destruction ; il aLire la suite « Antigone est l’avenir de la démocratie »

A propos du communautarisme

On m’a beaucoup demandé ces derniers temps pourquoi la philosophie. J’ai répondu à chaque fois : « c’est parce que j’aime ça ». Et on m’a beaucoup répondu, à la Cyrano : « c’est un peu court, jeune (homme) ». Mais le débat qui va démarrer en France sur le communautarisme, et sur l’Islam, me donne ce matin une nouvelle raison,Lire la suite « A propos du communautarisme »